Accueil » Evénements » Sessions de printemps

Sessions de printemps 2019

Les “Sessions de printemps” sont le rendez-vous historique des Journées de la prévoyance. Aujourd’hui, alors que l’événement fête ses 10 ans, ce sont plus de 300 professionnels du 2e pilier qui se rassemblent à cette occasion dans le cadre magnifique du Grand Hôtel Suisse-Majestic, à Montreux. Répartis en deux sessions de deux jours (mercredi et jeudi, ou jeudi et vendredi), ils passent ensemble la “Journée commune” (jeudi) qui, avec ses intervenants de renom et sa table ronde, fait figure de véritables états généraux de la prévoyance professionnelle en Suisse romande. En 2019, les Sessions de printemps auront lieu les 8-9 et 9-10 mai.

8-9/9-10 mai 2019
Grand Hôtel Suisse-Majestic, Montreux, Suisse

 

Inscription rapide en ligne

Veuillez cliquer ici pour rejoindre le formulaire d’inscription en ligne.

Brève présentation de l'édition

Après le succès des neuf premières éditions, les Journées de la prévoyance 2019, rendez-vous de référence en Suisse romande, réuniront tous les acteurs de la prévoyance professionnelle. Les Journées de la prévoyance, qui se déroulent en deux sessions de deux jours au choix (8-9 ou 9-10 mai 2019), vous proposent un programme attractif avec des sujets variés :

____________________
Invités de marque en lien avec l’actualité
Les Journées de la prévoyance ont le privilège d’accueillir, lors de la journée commune du 9 mai, M. Guillaume Pitron, journaliste et documentariste, qui nous parlera de transition énergétique, et du défi que représente, pour nos sociétés, une dépendance nouvelle aux métaux rares, aujourd’hui essentiellement produits en Chine. M. Philipp Hildebrand, Vice Chairman de BlackRock, évoquera, pour sa part, les défis de l’asset management à l’heure de la durabilité, de l’intelligence artificielle et du big data. Enfin, une personnalité que nous avons déjà eu la chance d’accueillir, M. Bruno Colmant, responsable de la recherche macro-économique à la banque Degroof Petercam, membre de l’Académie royale de Belgique, se penchera sur l’avenir de l’épargne, dix après la crise de 2008, alors le monde occidental est confronté à l’augmentation vertigineuse du niveau de l’endettement.

____________________
Ateliers
Les participants choisissent quatre ateliers parmi les six thèmes proposés (Actuariat I & II, Juridique, Gouvernance, Fiscalité, Investissement). D’une durée 1h15, animés chacun par deux spécialistes, ces ateliers sont l’occasion de partager ses expériences et de confronter ses idées sur des thèmes spécifiques à la prévoyance professionnelle suisse.

____________________
Conférences
Outre les ateliers, les participants pourront choisir de suivre deux conférences parmi les trois sujets proposés. Après avoir été à l’honneur de l’édition 2018, le thème de l’investissement durable n’est pas en reste cette année, puisqu’une conférence lui est consacrée. Nous parlerons également de placements obligataires, et le Directeur des investissements de la plus grande caisse de pensions publique romande, la CPEG, viendra nous expliquer comment il gère ces investissements dans un contexte particulièrement contraignant.

____________________
Plateforme d’échanges
La journée commune du 9 mai rassemblera les participants des deux sessions, permettant de nouer des contacts et faire progresser les débats sur des questions importantes.

____________________
Débat sur la réforme de la prévoyance
Prévoyance 2020 est morte ? Vive la réforme de la prévoyance vieillesse ! Plus d’un an après l’échec de septembre 2017, où en est la modernisation nécessaire du 2e pilier ? Ce débat, qui réunira des représentants de la politique fédérale, des milieux économiques et de la prévoyance professionnelle, a pour objectif de faire un état des lieux de la réforme, et de discuter ces principales options, sachant que plusieurs d’entre elles ne font pas consensus. Les personnalités suivantes, notamment, participeront aux échanges : M. Philippe Nantermod (Conseiller national PLR/VS), Mme Rebecca Ruiz (Conseillère nationale PSS/VD), M. Alessandro Pelizzari (UNIA) et M. Luc Oesch (Centre Patronal). Le thème du débat et la composition de ses invités peuvent varier en fonction de l’actualité, et notamment d’une éventuelle session extraordinaire des Chambres fédérales à cette date.

Programme détaillé

____________________
Mercredi 8 mai 2019

Dès 09.00 Accueil des participants de la Session I
09.40 Accueil officiel
09.45 – 11.00 Ateliers 1
11.15 – 12.15 Conférences A
  Pause de midi
13.45 – 14.45 Conférences B
15.00 – 16.15 Ateliers II
  Pause
16.45 – 18.00 Ateliers III
Dès 19.30 Apéritif, puis repas du soir

 

____________________
Jeudi 9 mai 2019

07.00 – 08.30 Petit-déjeuner
08.30 – 09.45 Ateliers IV
  Pause (Session 1)
Dès 09.30 Accueil des participants de la Journée commune et de la Session II
10.15 Début de la Journée commune
10.30 – 11.30 Conférence de M. Guillaume Pitron
11.30 – 12.30 Conférence de M. Bruno Colmant 
14.00 – 15.00 Conférence de M.  Philipp Hildebrand
15.00 – 16.15 Débat – Quelle réforme du 2e pilier après l’échec de Prévoyance 2020 ?
  Pause
16.45 Fin de la Session I
16.45 – 18.00 Ateliers 1
Dès 19.30 Apéritif, puis repas du soir

___________________
Vendredi 10 mai 2019

07.00 – 08.15 Petit-déjeuner
08.15 – 09.30 Ateliers II
  Pause
10.00 – 11.15 Ateliers III
11.30 – 12.30 Conférences A
  Pause de midi
13.45 – 14.45 Conférences B
15.00 – 16.15 Ateliers IV
  Pause
16.30 Fin de la Session II

 

Ateliers

____________________
Actuariat I –
Dans quelle mesure la capacité à prendre des risques d’une institution de prévoyance est-elle influencée par sa capacité d’assainissement ?
M. Bernard Romanens, Expert en assurance de pensions, Directeur adjoint, Pittet Associés SA

Les institutions de prévoyance se doivent de prendre des risques sur les marchés financiers pour atteindre leur objectif de rendement. Or, les performances médiocres réalisées au cours de l’année 2018 ont globalement réduit le niveau des réserves de fluctuation de valeurs et diminué les degrés de couverture de ces institutions. Dans ce contexte, il est légitime de se demander si la capacité à prendre des risques d’une institution de prévoyance reste malgré tout entière et de quelle manière elle est influencée par sa capacité d’assainissement.

____________________
Actuariat II –
Qu’en est-il vraiment des transferts entre actifs et rentiers dans le 2e pilier ?
M. Marc Fournier, Expert en assurance de pensions, CFA, Directeur, Pittet Associés SA et M. Olivier Kern, Expert en assurance de pensions, Directeur, Pittet Associés SA

La question des effets de répartition dans la prévoyance professionnelle apparaît régulièrement, depuis quelques années, comme thème de réflexion sur l’avenir du système de prévoyance suisse. Les effets conjugués de taux d’intérêt et de rendements de capitaux historiquement bas, associés à l’augmentation de l’espérance de vie, tendent à accroître les pressions sur l’équilibre financier des institutions de prévoyance. Dans cet environnement, différentes approches peuvent être mises sur pied pour juger des effets de répartition et de transferts de richesse entres assurés actifs et pensionnés. Ces approches sont-elles identiques ou pourraient-elle aboutir à des effets de bords non désirés sur les assurés et les générations futures ? Le cas échéant, comme aborder les transferts sans risquer de prétériter certaines générations ou certains groupes d’assurés ?

____________________
Investissement – S
élection de gérants : pourquoi et comment ?
M. Fabian Delessert, CFA, Responsable des investissements, Trianon SA et M. Philippe Clivaz, Conseiller en investissement, Pittet Associés SA

La sélection de gérants est une étape clé dans le processus de construction des portefeuilles des institutions de prévoyance. Néanmoins, les objectifs d’une « due diligence » sont parfois mal définis et les méthodologies utilisées pour les atteindre inadaptées. Lors de cet atelier nous débattrons des objectifs du processus de sélection de gérants et nous présenteront les critères quantitatifs et qualitatifs permettant d’améliorer le processus de sélection et d’évaluation d’un gérant de fortune ainsi que son suivi. La problématique de la sélection de gérants dans les classes alternatives sera également abordée tout comme l’avenir de la gestion active en portefeuille. 

____________________
Gouvernance –
Les nouvelles exigences quant aux reprises d’effectifs de rentiers apportent-elles une réelle valeur ajoutée ?
Mme Isabelle Künzli, Juriste, Gérante en caisses de pensions avec diplôme fédéral, Senior Legal Consultant, PwC et M. Philippe Lienhard, Expert-comptable diplômé, Directeur, PwC

Quels sont les défis liés à la gestion d’effectifs de rentiers ? Quelles sont les limites du pouvoir discrétionnaire du Conseil de fondation en cas de transferts de rentiers et quels sont les mécanismes de contrôle existants en cas de transferts de rentiers ? Après avoir rappelé les défis de la situation juridique actuelle, nous présenterons les nouvelles dispositions relatives aux reprises d’effectifs de rentiers ressortant du projet de loi « modernisation de la surveillance dans le 1er pilier et son optimisation dans le 2e pilier ». Le but de cet atelier sera de mieux comprendre les motifs qui ont conduit à ces nouvelles dispositions et d’ouvrir la discussion sur les propositions du projet de loi et sur des solutions alternatives. 

____________________
Fiscalité –
Actualité et pratique fiscales en matière de prévoyance professionnelle
Mme Gladys Laffely Maillad, expert fiscale, indépendante et M.Yves Grangier, Expert-fiscal diplômé, Directeur, PwC

Les grands principes définissant la prévoyance professionnelle et introduits dans la loi au 1er janvier 2006 ont été développés par les autorités fiscales et la Conférence suisse d’impôts. Malgré tout, l’interprétation de ces textes légaux n’emporte pas l’unanimité. Quels rôles les autorités fiscales jouent-elles dans le développement de la pratique suisse et internationale en matière de prévoyance professionnelle ?

____________________
Juridique –
Actualité et jurisprudence en matière de prévoyance professionnelle
M. Guy Longchamp Titulaire du brevet d’avocat, Chargé de cours UNINE, Directeur, Pittet Associés SA et M. Dominique Follonier, juriste, Responsable du service juridique, BVG- und Stiftungsaufsicht Aargau (BVSA)

Les tribunaux rendent quotidiennement des décisions qui viennent concrétiser et compléter les normes contenues dans les lois et ordonnances applicables en matière de prévoyance professionnelle. Parmi les jugements rendus, ceux de notre Haute Cour revêtent une importance particulière et donnent une orientation au droit de la prévoyance. L’objectif de cet atelier est de présenter quelques jugements récents du Tribunal fédéral posant des règles générales sur des thèmes importants pour les dirigeants d’institutions de prévoyance et d’en évaluer les conséquences pratiques sur leurs activités. Cet atelier se basera sur des cas pratiques pour vous guider au travers des méandres de l’invalidité, au regard de l’évolution de la loi, de la jurisprudence et de la doctrine.

Conférences

____________________
Investissement I –
Bonds : Die Another Day, 007 raisons de ne pas (trop) larguer la duration de vos portefeuilles obligataires
M. Fabrizio Quirighetti, CIO, Head of Multi Asset, SYZ Asset Management

Arrêter de vous préoccuper sans cesse de la remontée des taux ! Contrairement, aux idées reçues et à la perception générale, le couple risque/rendement des obligations gouvernementales de bonne qualité n’est pas si défavorable que vous l’imaginez. Par conséquent, opter pour une duration courte ou une surpondération du cash, en attendant de meilleures opportunités pour réinvestir, peut s’avérer une stratégie avec des coûts d’opportunités importants selon la courbe des taux. Le rendement à maturité n’est en effet pas égal à la performance totale qui peut être générée par une gestion active, voir systématique, par opposition au « buy-and-hold ». D’autant plus que les taux pourraient rester bas encore longtemps puisque structurellement l’économie mondiale est en train de suivre les pas du Japon: moins de croissance, plus de dettes, disparition de l’inflation, vieillissement de la population. Les obligations japonaises ont déjoué et fait mentir plus de deux décennies de prévisions de remontée de leur taux… Sommes-nous vraiment certains que le Bund allemand, l’emprunt de la Confédération ou le Bons du Trésor Américain ne soient pas les nouveaux « faiseurs de veuves » ?

____________________
Investissement II –
L’investissement d’impact : enjeux et intérêts pour les fonds de pensions !
M. Sébastien Duquet, consultant indépendant, enseignant à l’EDHEC et à Sciences Po (Paris)

Durant la cession sur l’Impact Investing seront présentés :

  • Un peu de terminologie : les principales différences entre impact investing / ISR/ Investissements responsables / investissements solidaires. Tendances et données chiffrées du secteur.
  • Les grandes thématiques de l’impact investing et leur alignement avec les objectifs de Développement Durable des Nations-Unies (présentation et analyses de quelques secteurs clés de l’Impact Investing avec les rendements financiers et extra financiers espérés)
  • Des exemples d’Asset Owners européens ayant franchi le pas : assureurs, réassureurs, caisses de retraite, mutuelles de prévoyance, etc.
  • Social impact bonds / Blended finance : derrière l’effet de mode en quoi ces approches innovantes permettent de développer de nouveaux produits financiers investissant sur de nouvelles thématiques avec des risques limités.
  • Les principaux acteurs européens : agences de notation extra financières, associations de networking, principaux gestionnaires d’actifs dans l’impact investing, sociétés de conseil spécialisées ; les grands événements annuels et les sources d’information, etc.

____________________
Caisses de pensions publiques –
Stratégie d’investissement d’une caisse de pensions publique : entre contraintes de gestion, recapitalisation, enjeux macroéconomiques et valeurs ESG, l’exemple de la CPEG !
M. Grégoire Haenni, Directeur des investissements, Caisse de pensions de l’Etat de Genève (CPEG)

Dans un environnement de taux faibles voire négatifs où les attentes de rendements continuent à se contracter et face aux engagements qui augmentent chaque année, les caisses de pensions suisses doivent faire face à un véritable défi pour délivrer l’objectif de performance sur le long terme. La CPEG présente sa stratégie d’investissement basée sur une diversification appropriée et l’optimisation de l’espérance de rendement du portefeuille. L’inclusion de la durabilité à travers l’ensemble du portefeuille sera abordée, parce qu’elle fait partie intégrante de la stratégie d’investissement au même titre que la recherche constante de la performance financière. En effet, la CPEG est persuadée que la durabilité n’est pas seulement une affaire de saine gestion des risques, mais un devoir fiduciaire qui contribuera positivement à la performance de la Caisse. 

Journée commune

____________________
La guerre des métaux rares : La face cachée de la transition énergétique et numérique
Guillaume Pitron, journaliste, documentariste

Transition énergétique, révolution numérique, mutation écologique, etc. Politiques, médias, industriels nous promettent un nouveau monde enfin affranchi du pétrole, des pollutions, des pénuries et des tensions militaires. Or en nous émancipant des énergies fossiles, nous sécrétons une nouvelle dépendance : celle aux métaux rares. Tantale, cobalt, indium, platinoïdes, tungstène, terres rares, etc.  Ces ressources sont devenues indispensables à notre nouvelle société écologique (voitures électriques, éoliennes, panneaux solaires) et numérique (elles se nichent dans nos smartphones, tablettes et autre objets connectés). Or, les coûts environnementaux, économiques et géopolitiques de cette accoutumance pourraient se révéler encore plus dramatiques que ceux qui nous lient au pétrole. Quelles réponses les entreprises devront-elles apporter à la pollution croissante occasionnée par les technologies vertes et numériques ? Comment se libérer de la tutelle commerciale de la Chine, producteur prépondérant de la plupart de ces métaux ? Et comment les investisseurs institutionnels soucieux d’accroître leur exposition aux énergies renouvelables s’adapteront-ils à ces nouveaux défis ? Telles sont les questions auxquelles cette conférence tentera de répondre.

__________________
Durabilité, Pression sur les marges, Intelligence artificielle, Big Data : les défis des Asset Managers dans ce nouveau paradigme !
Dr Philipp Hildebrand, Vice Chairman, BlackRock

Après la crise financière de 2008, l’Asset Management s’est retrouvé dans la tourmente, ce qui s’est notamment  traduit par d’importantes sorties de fonds et une baisse du rendement des actifs. Si l’industrie a pu rebondir depuis, elle a aussi connu une mutation d’une rapidité et d’une ampleur sans précédent. Nouvelles réglementations, taux d’intérêt historiquement bas, devoir d’agir dans le meilleur intérêt du client, engouement pour la gestion passive, digitalisation, intelligence artificielle, Big Data, etc. : de multiples paramètres sont en train de révolutionner le métier de gérant d’actifs. En outre, de nouvelles exigences relatives à la durabilité ont fait surface, soit sur demande des Assets Owners, soit suite à l’intervention du législateur. Au-delà du développement de processus et de produits spécifiques ISR, l’enjeu est aujourd’hui de renforcer la prise en compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans l’ensemble des processus de gestion. Philipp Hildebrand, ancien Président du Directoire de la Banque nationale suisse, dirigeant du plus important gestionnaire d’actifs en niveau mondial (BlackRock gère plus de USD 6’000 mia !), est certainement une des personnes les plus avisées pour nous parler des défis de l’industrie de l’Asset Management.

____________________
Quel est l’avenir de l’épargne pour répondre aux enjeux sociétaux ? Les systèmes en capitalisation face aux défis du XXIe siècle
Prof. Dr Bruno Colmant, Banque Degroof Petercam, Membre de l’Académie royale de Belgique

Malgré un léger rétablissement du niveau des taux d’intérêt, les taux réels restent anormalement bas. Sauf aux Etats-Unis, le monde occidental est plongé dans une répression financière qui conduit à combiner une monétisation d’actifs par les banques centrales et un coût de l’argent très faible. Cette situation devrait se perpétuer eu égard à l’importance des dettes privées et publiques au niveau mondial et à la fin annoncée d’un cycle économique. Mais quel est son aboutissement alors que la fragilité de certains pays, comme l’Italie, persiste et que les différentiels de croissance sont manifestes dans la zone euro ? Une normalisation monétaire ou une aggravation de cette répression qui pourrait conduire à limiter la mobilité de l’épargne accumulée ? Le monde occidental n’est pas libéré de la crise de 2008 et n’a pas encore été confronté à l’augmentation vertigineuse de la dette qui en a suivi.

 

 

Intervenants

_______________________
M. Guillaume Pitron, journaliste et documentariste

Diplômé des universités de Paris et de Geogetown (USA), M. Guillaume Pitron, 37 ans, est journaliste et réalisateur, auteur d’une centaine de reportages, enquêtes et documentaires, réalisés dans une quarantaine de pays. Il a publié en 2018 le livre La guerre des métaux rares – La face cachée de la transition énergétique et numérique (éditions LLL). réalisés dans une quarantaine de pays. Il a publié en 2018 le livre La guerre des métaux rares – La face cachée de la transition énergétique et numérique (éditions LLL).


____________________
M. Philipp Hildebrand, Vice President de BlackRock

Depuis 2012, Dr Philipp Hildebrand est Vice President de BlackRock, et membre de son Comité exécutif. Il a commencé sa carrière en travaillant pour le compte de Moore Capital Management à Londres et à New York, puis comme CIO d’une banque privée suisse. En 2003, il devient membre du Directoire de la Banque nationale suisse, et prend la présidence de celle-ci en 2010. M. Hildebrand est diplômé des université de Toronto (BA), de Genève (MA) et d’Oxford (DPhil). Il est Chevalier de l’ordre national français du Mérite.


____________________
M. Bruno Colmant, membre du comité de direction de la banque Degroof Petercam

Prof. Bruno Colmant est membre de l’Académie Royale de Belgique, Docteur en Economie Appliquée (ULB) et Master of Science de l’Université de Purdue (Etats-Unis). Il enseigne la finance appliquée et l’économie à la Solvay Business School (ULB), à la Louvain School of Management (UCL), à l’ICHEC, à la Vlerick Business School et à l’Université de Luxembourg. Sa carrière est à la croisée des secteurs privés, publics et académiques. Actuellement, il est Chef du service économique de la banque Degroof Petercam. Bruno Colmant est également auteur et co-auteur de plus de 70 ouvrages et de plus de 5.000 articles et chroniques publiées depuis 1991.

____________________
M. Fabrizio Quirighetti, CIO, Head of Multi Asset, SYZ Asset Management

Fabrizio Quirighetti est le responsable des stratégies Multi-Asset chez SYZ Asset Management et préside l‘Investment Strategy Committee en charge de la stratégie fondée sur l’allocation d’actifs du Groupe SYZ. Il est également gérant des portefeuilles Multi-Asset et Fixed Income depuis 2003, avec un historique de performance éprouvé. Fabrizio Quirighetti est titulaire d’un MBA en économétrie et d’un diplôme d’économie quantitative. Il a débuté sa carrière au sein du Groupe SYZ en 2002 après avoir été consultant pour Artprice entre 1997 et 2001. Il est l’un des fondateurs et administrateurs de l’Association des stratégistes d’investissement de Genève (ISAG), et un membre indépendant du Comité d’allocation tactique du fonds de Compenswiss (fonds de compensation AVS/AI/APG).

____________________
M. Sébastien Duquet, consultant indépendant, enseignant à l’EDHEC et à Sciences Po (Paris)

Après 10 ans passé chez Arthur Andersen et Ernst & Young  en tant que Directeur Senior du département Transaction Advisory Services (TAS) et de nombreuses missions de bénévolats pour différentes organisations, Sébastien DUQUET décide en 2005 de se consacrer à plein temps à la microfinance et à l’impact investing. Il devient Directeur Général de l’ONG  PlaNet Finance en juin 2005 et  lance plusieurs projets inédits d’impact investing. Depuis mai 2018, Sébastien est consultant indépendant et est particulièrement en charge du département et des produits « Blended Finance » de Symbiotics, tout en siégeant au conseil d’administration de fonds d’investissement spécialisés en impact investing. Sebastien enseigne à l’impact investing à l’EDHEC et à Sciences PO, et est diplômé de l’EDHEC et du DESCF.

____________________
M. Grégoire Haenni, Directeur des investissements, Caisse de pensions de l’Etat de Genève (CPEG)

Titulaire d’un doctorat en statistiques mathématiques du Département d’économétrie de l’Université de Genève, Grégoire Haenni est Directeur des investissements de la Caisse de Prévoyance de l’Etat de Genève (CPEG) depuis 2014. Auparavant, il a occupé le poste de Directeur des investissements du fonds de pension du CERN, après avoir dirigé le Département de la recherche et de l’investissement de la Banque de Chine (Suisse) Fund Management SA. Avant cela, il a fondé Bedrock Alternative Asset Management SA,  où il dirigeait les activités de recherche et de gestion de portefeuille. De 2001 à 2007, M. Haenni a été analyste au Département des investissements alternatifs de Pictet & Cie. Il a débuté sa carrière en 1997 comme analyste financier et gestionnaire de portefeuille chez Merchiston Management SA.
Tarifs et conditions générales

Le prix du séminaire est de CHF 1’800.– pour les dirigeants* d’institutions de prévoyance. Pour les autres participants, le prix du séminaire s’établit uniformément à CHF 2’150.–. Ces prix sont indiqués hors TVA et comprennent la participation, la pension complète en chambre individuelle pour la durée du séminaire (deux jours / une nuit), les apéritifs et les collations durant les pauses, ainsi que la documentation de cours.

Comme l’an passé, vous avez désormais la possibilité de vous inscrire uniquement pour la journée commune du jeudi 9 mai 2019 pour le prix de CHF 1’250.– HT (nombre de places limité).

Conditions d’inscription complètes (PDF)

* Par dirigeants, nous comprenons les membres du conseil de fondation ou de la direction (directeur, gérant, administrateur, chef de service) d’une institution de prévoyance au sens de la LPP. L’inscription au registre du commerce notamment est déterminante pour définir le statut de dirigeant. Les membres de conseil de fondation qui exercent leur activité professionnelle principale dans le domaine du 2e pilier (consultants, asset managers, auditeurs, etc.) ne bénéficient pas du tarif « dirigeants ».

Informations pratiques et plan d'accès

____________________
Lieu

Le séminaire a lieu à Montreux, au Grand Hôtel Suisse Majestic****. Idéalement située au bord du lac Léman, facile d’accès par la route comme par le rail, cette ville offre un cadre exceptionnel, avec sa tranquillité et son point de vue imprenable sur le lac et sur les Alpes.

Les participants et les organisateurs logeront dans le Grand Hôtel qui est situé juste en face de la gare de Montreux. Récemment rénové, cet établissement de standing offre un cadre convivial et chaleureux, des installations modernes et une cuisine de qualité.

____________________
Accès
Le Grand Hôtel Suisse-Majestic de Montreux est situé au numéro 45 de l’avenue des Alpes, directement en face de la gare. Il est donc particulièrement bien situé pour ceux qui se déplacent en train, et nous ne pouvons que vous recommander de privilégier ce moyen de transport.
Consultez l’horaire en ligne.

L’hôtel ne dispose malheureusement pas de parking propre. Ceux qui souhaitent venir en voiture peuvent cependant utiliser le parking payant de la gare de Montreux, qui est situé à proximité.
Consultez l’itinéraire en ligne.

Organisateurs

Les journées de la prévoyance sont organisées conjointement par deux acteurs importants du 2e pilier. Complémentaires dans leurs prestations de service et leur approche, Pittet Associés et PwC feront profiter les participants de leur expertise et de leur expérience dans le domaine.

Inscription en ligne

Inscrivez-vous à l’une des Sessions de printemps

Les Journées de la prévoyance se déroulent régulièrement à guichet fermé. Ne tardez donc pas à vous inscrire. Vous avez la possibilité de le faire en ligne en utilisant le lien ci-dessous.

Accéder au formulaire d’inscription

Archives

Editions précédentes

Depuis 10 ans, les Journées de la prévoyance – Sessions de printemps sont le rendez-vous incontournable des professionnels du 2e pilier romand. Vous avez la possibilité de consulter sur ce site les archives (comptes rendus, galeries photos et films souvenir) des éditions précédentes.

Accéder aux archives

Share This